Le rôle de la fonction des RH

le role de la fonction rh - Skills Mag
Sommaire

Mais à quoi ça sert les RH ?
Des étudiants d’université travaillant sur des projets entrepreneuriaux aux dirigeants de start-up/scale-up, la question résonne quasiment de la même façon.
C’est le constat que j’ai souvent pu faire en échangeant avec mes paires.

Alors oui, les équipes RH, ça recrute, ça licencie et ça fait en sorte que tout le monde ait son salaire à la fin du mois… mais est-ce bien cela qui fait la spécificité de leurs métiers?

(spoiler alerte 🚨 : la réponse est NON).

Fonction RH : Débat sémantique et confusion généralisée

Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément.

Et pourtant on nous parle de “ressources humaines”, “relations humaines”, “richesses humaines”, “talents” ou encore “people”… le DRH est responsable des “people operation” plus récemment il est CGO (Chief Governance Officer) sous la plume de Caroline Dupré.

Je vous ferai grâce du débat sémantique pour aujourd’hui, mais une chose est sûre : le rôle de la fonction RH fait couler beaucoup d’encre et les modalités de son exercice sont au moins aussi nombreuses que le nombre d’organisations existantes sur Terre (je suis Marseillaise, il ne faut pas renier ses origines).

A quoi est due cette confusion ou difficulté à cerner le contour de la fonction RH ? et plus largement à comprendre ce qui se passe dans une équipe RH ?

A l’origine de la fonction RH, il y avait le WHY

Commençons par le commencement.

Lorsqu’on décide de créer une entreprise, on crée en réalité 2 choses :

  • une réponse à un besoin individuel ou collectif, le Produit ou le Service,
  • un projet qui rassemble un collectif, la Team.

Ce collectif n’arrive pas tout de suite et c’est ce qui conduit trop souvent à oublier qu’il s’agit d’un acte hautement stratégique.

Quelle organisation voulez-vous créer ? Quels seront les piliers de ce collectif ? Ses règles de fonctionnement ? ses modalités de prise de décision et de gouvernance ? Ses critères de réussite et d’échec ? Comment décider qui aura l’honneur de le rejoindre ou qui devra en partir ? et quand ? Les questions sont nombreuses.

En se lançant dans une aventure entrepreneuriale, on crée un microcosme unique et en constante mutation.

Comment maintenir l’équilibre dans un environnement mouvant pour continuer de répondre aux besoins du marché ?

C’est finalement à cette question que la fonction RH doit répondre en permanence.

Car le rôle des femmes et des hommes qui prennent en charge cette responsabilité collective c’est en fait d’accompagner les humains et leurs interactions par la création et l’animation d’un collectif cohérent aux contours clairs afin de permettre la réussite du projet commun.

Vous le voyez bien, je vous parle de “fonction” RH. Car en réalité, tout un chacun dans l’entreprise peut incarner les réponses nécessaires au bon fonctionnement de l’organisation dans son ensemble.

En fonction de leur stade de maturité, de leur organisation métiers, de l’existence d’une structure managériale et plus largement de la culture de l’entreprise, cette fonction sera dispatchée entre les mains de plusieurs ou centralisée en une équipe, voire une personne. L’enjeu sera celui de l’incarnation et du leadership sur ces aspects.

Finalement, cela n’a rien de si original et est souvent le reflet d’une culture centralisée ou décentralisée : empêcheriez-vous un salarié de vous ramener un gros contrat, même s’il ne fait pas partie de l’équipe commerciale ? décideriez-vous de mettre entre les mains de tous la responsabilité de faire du chiffre d’affaires ?

Le taylorisme appliqué aux cols blancs et la spécialisation conduisent de nombreuses organisations à avoir leur département RH. Mais il reste important de garder en tête que la responsabilité de la réussite collective est dans les mains de chacun… et en particulier des dirigeants.

Le “WHY” de l’entreprise se trouve bien au niveau du Produit et des RH.

Rôle stratégique et réalités opérationnelles multiples : le microcosme du microcosme

Continuons à enquêter sur les sources de cette confusion autour du rôle des RH.

Comment créer l’environnement adéquat pour la réussite de l’entreprise et de celles et ceux qui la composent ?

Les réponses à cette question sont à la fois très stratégiques et très opérationnelles. Et c’est ainsi que la tentation de percevoir les RH comme une fonction dite “support” arrive.

Les RH ne sont pas une fonction support, comme on peut trop souvent l’entendre. Elles sont une fonction moteur.

C’est à travers la prise en compte des questions et réponses nécessaires à la construction d’une organisation saine, et à l’incarnation de cette fonction dans des référents clairs (dirigeant, DRH, manager), que la fonction prend son sens.

L’impact de la fonction RH est le “parce que” du pourquoi.

Et qu’on ne se méprenne pas : pour être performante, chaque équipe doit avoir une capacité d’exécution irréprochable. L’équipe RH ne déroge pas à la règle. Elle a donc tout un tas de missions opérationnelles à mener à bien…recruter, licencier et rémunérer en font partie.

En réalité, une équipe RH est un microcosme dans l’entreprise où tous les métiers sont représentés.

On y retrouve des commerciaux (les recruteurs), des datas analystes (la donnée RH est centrale pour la priorisation des projets), des responsables marketing (marque employeur, acquisition de talents, communication interne), un service relation client (HR business partenaire, responsable paie), des responsables projets/produits et spécialistes techniques (spécialiste Learn & Development, Compensation & Benefits, responsable RSE, spécialiste QVT, Talent Animation, Happyness Officer, responsable CPEC et tant d’autres), des lobbyistes, un service juridique (contentieux salariés), des facilitateurs, médiateurs ou encore coachs … Un manager pluri-disciplinaire chapeaute souvent l’ensemble et est responsable de la bonne conduite et priorisation des projets en adéquation avec la direction business de l’entreprise.

La liste est longue et variée. Pas étonnant qu’un non-initié ne sache pas “à quoi servent les RH”.

Bien entendu, rares sont les jeunes organisations à avoir autant de spécialistes que de sujets. Et c’est ainsi que la fonction RH se retrouve distribuée entre plusieurs protagonistes…et que la confusion naît, que la vision stratégique est perdue.

Si on devait retenir une chose du rôle des RH, c’est l’importance d’impliquer le CEO dans tout ce qui donnera une coloration unique à l’entreprise.


Pour aller plus loin :

  1. Sur le modèle VUCA et l’important d’apprendre de ses erreurs
  2. Sur la réflexion de Caroline Dupré sur le Chief Governance Officer
  3. Sur la transformation des RH
Lou Pratali
Lou Pratali
J’ai eu la chance d’avoir plusieurs métiers et de travailler dans différents secteurs d’activité. Un dénominateur commun à toutes ces expériences : les Humains. Depuis 10 ans, j’accompagne entreprise, managers et salariés à tous les niveaux. Passionnée de problématiques inter-culturelles, en particulier dans le cadre de rachats d’entreprises, j’aime venir au conseil des dirigeants et managers pour trouver l’équilibre entre le business et l’humain que ce soit en ma qualité de coach ou de consultante RH.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *