Reste à charge sur le CPF : vers la fin de la prise en charge à 100% en 2024

Reste à charge sur le CPF vers la fin de la prise en charge à 100% en 2024 - Skills Mag
Sommaire

Reste à charge sur le CPF : une conséquence d’économies obligatoires

L’origine de cette mesure, un reste à charge pour les formations éligibles au CPF, remonte à une recommandation de la Cour des comptes dans une note publiée en juillet 2023, qui portait sur les dépenses de l’État en matière de formation professionnelle.

Face à un objectif de réaliser 10 milliards d’euros d’économies en 2024, les ministères ont dû agir. Cette idée, déjà inscrite dans la loi de finances de 2023, trouve donc sa concrétisation.

L’annonce a été faite par Thomas Cazenave, ministre délégué chargé des Comptes publics, le lundi 19 février, lors d’un échange avec la presse : le principe d’un reste à charge obligatoire pour les utilisateurs du CPF sera « mis en œuvre dès cette année ».

La mise en place de ce reste à charge obligatoire devrait permettre de générer 200 millions d’euros d’économies, selon les précisions apportées par Thomas Cazenave ce même lundi, un montant à mettre en perspective avec le coût total du dispositif, qui avoisine les 2 milliards d’euros.

Définition : Compte Personnel de Formation (CPF)

Source : Digiforma

Reste à charge CPF : quelles conséquences pour les Français ?

Pour commencer, qui est concerné ?

La contribution financière exigée par l’État lors de l’utilisation des droits à la formation concerne les personnes actives détenant un compte CPF.

Cependant, certains groupes seront exemptés de cette mesure. Il s’agit principalement des demandeurs d’emploi, ainsi que des salariés engagés dans un projet construit en collaboration avec leur employeur.

Selon le ministère du Travail, cette décision a pour but de prendre en compte les différentes situations individuelles et d’éviter de pénaliser les détenteurs d’un CPF qui nécessitent le plus une formation.

Cette version apporte une plus grande clarté et précision au texte, tout en maintenant son intention originale d’informer sur les conséquences du reste à charge sur le CPF pour les Français.

Pas d’impact pour les entreprises

Il est important de noter que les CPF co-construits et les abondements employeur ne seront pas impactés par cette mesure.

Ainsi, dans le cadre de la co-construction d’un projet de formation entre l’entreprise et le bénéficiaire, celui-ci n’aura pas besoin de payer le “reste à charge”.

Quels seront les montants et modalités du reste à charge CPF ?

Concernant les modalités de mise en œuvre de cet amendement (taux de participation, condition de possible prise en charge par un tiers, niveau minimal d’abondement par l’employeur), rien n’est encore défini.

Ces dernières seront précisées par décret en Conseil d’État. Toutefois, le texte présenté en septembre proposait une participation “proportionnelle au coût de la formation dans la limite d’un plafond ou fixée à une somme forfaitaire”.

Si Bruno Le Maire avait envisagé un reste à charge de 30%, il semble qu’un reste à charge de minimum 10% ait été fixé. Concrètement, comme nous l’explique Pierre Monclos : « Pour une formation à 2 000€, vous mobiliserez 1 800€ de votre compte CPF, et 200€ de votre compte bancaire. »


Cependant, même cette limite semble encore peu précise, car cela pourra être plus de 10%, mais dans la limite d’un plafond maximum, donc potentiellement moins selon le coût totale de la formation.

Reste à charge sur le CPF vers la fin de la prise en charge à 100% en 2024 - Skills Mag

Quelques questions sans réponse

Dans son post, Pierre Monclos interroge, que ce passera t’il ?

  • Lorsqu’on paye déjà une partie du prix de sa poche (n’ayant pas assez d’argent sur son compte CPF), sera-t-on bien exonéré de ce reste à charge ?
  • Dans quels cas la contribution sera-t-elle supérieure à 10% du prix de la formation ? (vu que c’est annoncé comme un minimum) / quel sera le plafond ?
  • L’exonération liée à l’abondement de l’employeur nécessite-t-elle que l’abondement soit au moins égal à 10% du prix total de la formation ?
  • Faudra-t-il réellement payer 10% du prix total de la formation, ou 10% de l’argent qu’on mobilise avec son compte CPF ?

Beaucoup de questions, pour l’instant sans réponse. Rendez-vous dans les prochains mois !


Claire Chalmin - Skills Mag
Claire Chalmin
Claire Chalmin
Claire évolue dans le monde de la Formation Professionnelle et des Ressources Humains depuis plus de 10 ans. Après un master de droit social et de la RSE, elle intègre les services RH de plusieurs sociétés, entre grands groupes et star up, sur des sujets aussi variés que les relations sociales, la gestion individuelle du personnel, la mise en place de processus RH et les parcours de carrières. Après deux années d'immersion au Vietnam à Hô Chi Minh Ville, elle est revenue avec la certitude de vouloir se diriger définitivement vers le domaine de la Formation Professionnelle. Ancienne consultante spécialisée en formation sur mesure dans le domaine du Droit Social et des Ressources Humaines pour le groupe Lefebvre Sarrut cela fait désormais plusieurs années qu’elle a intégré l’équipe d'A World for Us (éditeur du logiciel Digiforma) et de Skills.hr.

Abonnez-vous à notre newsletter

Sur le même sujet

Réglementation et Guides
Bilan social et BDESE obligations en matière de formation professionnelle - Skills Mag
Bilan social et BDESE : obligations en matière de formation professionnelle

Les indicateurs du bilan social en matière de formation professionnelle sont souvent présentés comme obligatoires. Pourtant, tout a changé en 2018 faute de décret d’application. Nous faisons le point sur cet instrument de pilotage sous l’angle des indicateurs de formation professionnelle.

Réglementation et Guides
Obligations des entreprises en matière de formation professionnelle _ - Skills Mag
Obligations des entreprises en matière de formation professionnelle ?

Depuis 2019, les obligations de l’employeur en matière de formation professionnelle ont évolué. Plus en phase avec l’évolution des emplois, des technologies et des organisations, elles sont présentes à tous les stades de la relation de travail, dès l’embauche jusqu’au licenciement. De quoi s’agit-il ?

Réglementation et Guides
Calendrier de la taxe d'apprentissage - Skills Mag
Quel calendrier pour la répartition du solde de votre taxe d’apprentissage ?

Les entreprises ont jusqu’au 9 novembre afin de choisir la répartition de leur solde de la taxe d’apprentissage. L’occasion pour nous de faire un point sur cette partie de la taxe d’apprentissage un peu moins connue, mais qui a pourtant un impact sur la formation professionnelle dans son ensemble.

Partez à la recherche de nouvelles compétences !

Événements & Webinaires

Événements à distance
18 décembre
Enquête RH

Vos enjeux pour la formation en 2024

3 minutes
En ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *